Informations, les pays

Pérou | 

Information Pérou

Démographie :

Selon le recensement de 2012, le Pérou compte 28 220764 habitants, ce qui fait de lui le 5eme pays le plus peuplé d’Amérique du Sud. 54.6% vivent sur la cote, 32% dans la jungle, et 13.4% dans la Sierra. 76% vivent dans les villes et 24% sont rural.

Ethnographie :

Le Pérou est une nation multiethnique formée par une importante migration, surtout européenne, mais aussi asiatique, du XVe au XIXe siècle. A cela se rajoute la population Quechua, ethnie local.

L’espagnol est la langue officielle parlée par 83.92% de la population, 13,21% parlent le quechua, le reste, est composé de différentes ethnies disséminées surtout dans la jungle.

La principale religion est le catholicisme (81.3%), puis vient les évangélistes (12.5%). En général, les péruviens sont très pratiquants.

Monnaie : Le Nuevo sol divisé en 100 centimes.

Décalage horaire : - 5 GMT. Pas de changement d’horaire été – hiver.

Régime politique : République démocratique au suffrage universel.

Festivités Pérou

Découvrez les festivités annuelles ponctuant la vie au Pérou sur notre blog.

Histoire Pérou

Découvrez l'histoire du Pérou sur notre blog.

Géographie Pérou

Découvrez la géographie du Pérou sur notre blog.

Arts et Culture Pérou

Découvrez l'Art et la Culture du Pérou sur notre blog.

Musique et danse :

La musique péruvienne provient de la fusion des peuples et des cultures à travers les siècles. Il existe plusieurs génériques : créole, andin et amazone. Ces dernières se classent par leur origine : la cote, la sierra et l’Amazonie.

La musique créole traditionnelle de la cote est très variée, dut a que justement c’est la région qui a le plus de métissage, et encore de nos jours. Dans cette musique aussi, nous rencontrons les danses afro péruviennes provenant de la cote sud-centre : Cañete, Chincha, Ica et Nazca. Par contre c’est de Lima que vient la musique « Callejone », mondialement connu comme la Vals péruvienne qui se cultive surtout en Argentine par les passionnés de Tango. Au nord, la musique créole « norteña » se caractérise par la Marinera Norteña, avec notamment la danse traditionnelle du mouchoir et de culture cavalière. La sierra sud, se caractérise par el Huayno assez triste et langoureux, tandis que la sierra nord est plus joviale avec le Huaylas.

Littérature:

Musique et danse :

La musique péruvienne provient de la fusion des peuples et des cultures à travers les siècles. Il existe plusieurs génériques : créole, andin et amazone. Ces dernières se classent par leur origine : la cote, la sierra et l’Amazonie.

La musique créole traditionnelle de la cote est très variée, dut a que justement c’est la région qui a le plus de métissage, et encore de nos jours. Dans cette musique aussi, nous rencontrons les danses afro péruviennes provenant de la cote sud-centre : Cañete, Chincha, Ica et Nazca. Par contre c’est de Lima que vient la musique « Callejone », mondialement connu comme la Vals péruvienne qui se cultive surtout en Argentine par les passionnés de Tango. Au nord, la musique créole « norteña » se caractérise par la Marinera Norteña, avec notamment la danse traditionnelle du mouchoir et de culture cavalière. La sierra sud, se caractérise par el Huayno assez triste et langoureux, tandis que la sierra nord est plus joviale avec le Huaylas.

Littérature:

La littérature péruvienne, comme toutes les manifestations culturelles et artistiques, ont passé par diverses étapes, influencé par les mouvements ou courants nationaux et internationaux. Les évènements historiques ont servis d’inspirations aux artistes

Au temps de la Vice-royauté, la littérature était basiquement une imitation de celle d’Espagne. Il faut souligner l’Inca Garcilaso de la Vega avec ses Commentaires royales. Plus tard vient Juan de Espinosa Medrano dans la littérature quechua. C’est à cette époque qu’apparaît l’œuvre anonyme Ollantay.

A partir de l’époque républicaine il y a plusieurs représentants de la littérature nationale comme Felipe Pardo y Aliaga, Manuel Ascencio Segura, mais le plus grand littéraire du XIXe siècle était Ricardo Palma avec les célèbres Traditions Péruviennes. Il ressort au XXe siècle la figure centrale du poète César Vallejo. Dans la narration ressort Ciro Alegría, José María Arguedas, Julio Ramón Ribeyro, Alfredo Bryce Echenique et le Premier Nobel Mario Vargas Llosa.

La littérature péruvienne, comme toutes les manifestations culturelles et artistiques, ont passé par diverses étapes, influencé par les mouvements ou courants nationaux et internationaux. Les évènements historiques ont servis d’inspirations aux artistes

Au temps de la Vice-royauté, la littérature était basiquement une imitation de celle d’Espagne. Il faut souligner l’Inca Garcilaso de la Vega avec ses Commentaires royales. Plus tard vient Juan de Espinosa Medrano dans la littérature quechua. C’est à cette époque qu’apparaît l’œuvre anonyme Ollantay.

A partir de l’époque républicaine il y a plusieurs représentants de la littérature nationale comme Felipe Pardo y Aliaga, Manuel Ascencio Segura, mais le plus grand littéraire du XIXe siècle était Ricardo Palma avec les célèbres Traditions Péruviennes. Il ressort au XXe siècle la figure centrale du poète César Vallejo. Dans la narration ressort Ciro Alegría, José María Arguedas, Julio Ramón Ribeyro, Alfredo Bryce Echenique et le Premier Nobel Mario Vargas Llosa.

Gastronomie Pérou

Découvrez la gastronomie péruvienne sur notre blog.

pasion andina
newsletter
facebook youtube Google Plus
Instagram

france    german    english

Hotel and Bakery Pantastico
Notre hôtel à Cusco
Calendar

Trouvez la meilleure option pour votre voyage de groupe

Choisissez le Pays et Départ de voyage qui vous correspond!
Pays
Prochains départs