On connaît Gaston Acurio et sa créativité, les fameuses Cevicheria, et les « Cuy» (hamster) au grill, mais les trésors de la cuisine péruvienne se trouvent aussi dans la rue ! La nuit tombée, les « calles» de Cuzco se remplissent de vendeurs ambulants, et nos papilles se réveillent pour seulement quelques Soles ! Pour vous rassurer sur la comestibilité des aliments (Non, non vous n’aurez pas de maux de ventre !) mais surtout pour vous faire connaître une partie entière,  moins connue (bien qu’extrêmement accessible), de la cuisine Péruvienne, nous testerons pour vous, chez Pasion Andina, les merveilles culinaires de la rue! Voici un avant-goût (pas de jeux de mot!) de ce que l’on peut trouver par ici!

Brochettes à base de cœur de bœuf!

Brochettes à base de cœur de bœuf!

Nous ne pouvions pas faire autrement que de commencer cette rubrique « Streetfood» en vous présentant les fameux « Anticuchos».  Dès 20 heures, une odeur de charbon traverse la ville,  et l’on se croirait au bord du Léman, un soir de Juin à la fin des examens. Ici, ce n’est pas l’odeur des saucisses de veau qui titille votre naseau, mais celle de ces petites brochettes de cœur de bœuf. Un mélange des cultures serait à l’origine de cette recette. Les esclaves africains auraient commencé à cuisiner les restes de viandes  que les Conquistadors ne mangeaient pas (le cœur, en l’occurrence). Marinées dans une sauce à l’ail (importée au Pérou par les espagnols), et à l’aji (piment local), ces brochettes finissent leur vie sur des barbecues ambulants. Il est aussi raconté, qu’une marinade semblable était utilisée pour cuisiner le llama à l’époque des Incas. Finalement, peu importe l’origine, on se régale, c’est addictif, et on en mange volontiers plusieurs à la sortie d’une soirée !