Samedi matin. 5h00. Rendez-vous sur la place San Blas de Cusco avec notre petit groupe. Départ pour le tour de l’Ausangate en 4 jours avec un détour par Vinicunca, la fameuse montagne colorée !

Notre petit groupe est composé de Gaëlle et Jason, deux jeunes suisses qui font un tour d’Amérique du Sud, de Marine en stage à Cusco et moi. Pour nous accompagner il y a Omar, notre guide, Juvenal le cuisinier, Charly l’aide cuisinier, Genero le muletier et ses 4 chevaux. Après 3h30 de route et un petit-déjeuner bienvenu à Tinki, nous atteignons le minuscule village de Upis. Là, pendant que les mules sont chargées avec nos sacs et le matériel nécessaire pour 4 jours, nous prenons un bon mate de coca avec des cookies que nous partageons avec les enfants du muletier en sandalettes (il fait un froid de canard).

Les enfants du muletier à Upis

Les enfants du muletier à Upis

Puis en avant ! Nous marchons 4h plus ou moins à plat en nous avançant toujours plus en direction de l’Ausangate caché par les nuages, passons les bains thermaux d’Upis (dur dur de résister mais les bains, ça se mérite ! ça sera pour le dernier jour) jusqu’à Uchuy Pucaconcha, lieu de notre premier repas. Comme il est déjà 15h nous avalons notre soupe avec un peu de pain à l’ail avant de nous remettre en route. Il nous reste un col à passer avant la nuit ! Il pleut mais on ne s’en rend (presque) pas compte tant le paysage est impressionnant. On voit notre premier glacier avant de grimper durant deux bonnes heures jusqu’au sommet du col. Ensuite, nous redescendons de l’autre côté et rejoignons notre premier lieu de campement, juste avant la tombée de la nuit.

Début de la marche, en direction de l'Ausangate

Début de la marche, en direction de l’Ausangate

Belles rencontres en chemin

Belles rencontres en chemin

Le lac de Uchuy Pucaconcha

Le lac de Uchuy Pucaconcha

Après une bonne nuit de sommeil pour certains, plus compliquée pour d’autres, nous nous levons de très bonne heure pour un petit-déjeuner composé de pain, de confiture, d’omelette et d’une boisson à base de flocon d’avoine, et nous nous mettons en route pour la montagne colorée. La rejoindre n’est pas une mince affaire, il faut grimper un premier col, le redescendre pour monter à nouveau durant une bonne heure pour y arriver. Mais l’effort vaut la peine, Vinicunca, la montagne colorée, est digne d’un mirage, on se frotte presque les yeux pour être sûr de ce que l’on voit ! Juste le temps de prendre quelques photos avant que le vent ne se lève, accompagné de jolis petits grêlons.

Buenos dias ! Réveil du deuxième jour de trek

Buenos dias ! Réveil du deuxième jour de trek

Paysage sur la route en direction de la montagne colorée

Paysage sur la route en direction de la montagne colorée

Lama ou Alpaca ? :-)

Lama ou Alpaca ? 🙂

Vinicunca, la montagne colorée

Vinicunca, la montagne colorée

Pour rejoindre à nouveau le chemin « normal » du tour de l’Ausangate (la montagne colorée n’est pas directement sur le tracé mais le détour en vaut la peine, fois mille !), nous retournons sur nos pas et rejoignons à nouveau le lieu où nous avons passé la nuit. Heureusement que la vue de cette fameuse montagne nous a requinqué car la montée n’est pas de tout repos ! Il nous faut encore marcher deux bonnes heures avant de rejoindre nos amis cuisiniers et le muletier pour le repas de midi. Nous sommes fatigués, hésitant à continuer de marcher après les 7h30 de marche de la matinée… Mais après une bonne cuisse de poulet, plus rien ne nous arrête et nous montons le col de Palomani (5’200m) en 1h top chrono. Quelle joie arrivée là en-haut ! C’est pour la plupart d’entre nous la plus haute altitude jamais atteinte, que du bonheur ! surtout que le temps se découvre et laisse apparaître, de l’autre côté du col, un paysage à couper le souffle. La pointe de l’Ausangate se découvre, dominant les nombreux glaciers alentours et, accompagné du mont Mariposa et du mont Santa Catalina, forment un panorama magique.

Lieu du repas de midi du deuxième jour

Lieu du repas de midi du deuxième jour

Vue depuis le Palomani Pass sur les glaciers alentours

Vue depuis le Palomani Pass sur les glaciers alentours

La descente jusqu’au campement d’Uchuy Finaya se fait dans la joie et la bonne humeur, on en oublierait presque les 10h de marche de la journée ! Nous croisons d’impressionnants troupeaux de lamas et alpacas qui nous regardent d’un air ahuri et même certaines vigognes qui osent s’approcher gentiment. Le ciel est clair, nous nous réjouissons d’une nuit au sec après un bon repas. Au sec oui… c’est sans compter qu’à 2h30 du matin la tente nous tombe littéralement dessus à cause du poids de la neige ! Inattendu. La situation nous faire rire, on secoue la tente chaque demi-heure jusqu’au petit matin où une magnifique surprise nous attend… Le jour se lève, et avec lui le soleil, qui illumine d’une lumière magique les paysages alentours. L’Ausangate s’élève dans toute sa splendeur au-dessus de la vallée, les nombreux lamas alentours ne font qu’accentuer la beauté de ce moment. On n’en croit pas nos yeux, c’est magnifique. On en oublie carrément les aventures nocturnes.  Lunettes de soleil sur le nez et un bon petit-déjeuner avalé nous nous mettons en route. La première partie de la marche se déroule tranquillement, et nous faisons le plein de rayons de soleil qui nous ont manqué lors des deux premiers jours de trek. Durant la deuxième partie de matinée, le ciel se couvre gentiment, au moment où il nous faut grimper un col à 5’100m. Les pieds dans la neige… ou plutôt dans la « patchok » comme on dit chez moi ! Dur dur la montée, surtout que le chemin n’est plus visible à cause de la neige. On arrive finalement au sommet du Jampa Pass. La descente se fait également les pieds dans la neige, histoire de terminer d’inonder nos grosses chaussures de marche.

Réveil blanc à l'aube du troisième jour

Réveil blanc à l’aube du troisième jour

Le mont Ausangate dans toute sa splendeur

Le mont Ausangate dans toute sa splendeur

Coucou copain !

Coucou copain !

En route pour le 3ème jour !

En route pour le 3ème jour !

Contrastes

Contrastes

Sur la route du dernier col

Sur la route du dernier col

Heureusement lors de notre arrivée au camp près du lac Comercocha pour le repas de midi, le soleil repointe de bout de son nez pour sécher la moindre nos chaussettes mouillées. Le guide nous donne deux options : soit de passer la nuit à cet endroit et aller voir une lagune se trouvant dans la région ou alors de continuer le chemin jusqu’au village de Pacchanta et ses bains. Il nous assure que le chemin jusqu’au village final est tranquille et sans hésiter trop longtemps nous nous remettons en route pour arriver avant la nuit. Cette dernière partie de trek est effectivement agréable, elle nous emmène à travers de grandes plaines verdoyantes, l’Ausangate toujours en vue dans notre dos. Nous atteignons notre destination en fin d’après-midi, fatigués mais plus heureux que jamais. On l’a fait ! Et cette fois-ci, les bains sont mérités et le ciel étoilé est avec nous. Marine aperçoit même une étoile filante. Nous nous endormons sans peine, pas peu fiers, après avoir terminé la boucle de l’Ausangate en 3 jours. Un record selon Omar, notre guide !

Lac de Comercocha

Lac de Comercocha

Les trekkeurs au lac de Comercocha

Les trekkeurs au lac de Comercocha

Le lendemain c’est grasse mat’ jusqu’à 9h et bon petit-déjeuner. Juvenal nous a préparé un véritable gâteau d’anniversaire nous souhaitant un bon retour à Cusco ! Quel délice. Le transport nous ramenant à Cusco viendra nous chercher à 14h. Omar nous propose donc différents programmes. La montée jusqu’à un mirador, la visite d’un petit musée en plein air avec des animaux ou simplement de rester tranquille au campement et de profiter des bains. Nous optons pour un combo des deux dernières propositions. Tout d’abord la visite du petit musée de la famille Mandura puis un moment de relaxation dans les bains avant le repas. Avant de partir, nous achetons un bracelet en souvenir de ce magnifique trekking autour de l’Ausangate et prenons le mini-bus pour rejoindre Cusco.

La petite Juana qui vent de l'artisanat avec sa maman

La petite Juana qui vend de l’artisanat avec sa maman

Le tour de l’Ausangate est un trekking superbe. Il met certes les jambes à rude épreuve mais le jeu en vaut la chandelle. Les paysages traversés sont véritablement impressionnants et varient d’une heure à l’autre. Nous avons pris la décision de réaliser ce tour en 4 jours en incluant le détour jusqu’à la montagne colorée. Ce choix était peut-être un peu ambitieux et les heures de marches journalières un peu trop conséquentes. Afin de bien profiter de ce trekking je recommanderais de le faire en minimum 5 jours, afin d’avoir le temps au moins le temps de digérer avant de se remettre en marche 😉 mais si vous recherchez de l’aventure, si vous recherchez de la nature, si vous recherchez de la montagne, si vous appréciez les grandes étendues, si vous aimez les lamas et n’avez pas peur du puma, n’hésitez plus une seule seconde.
Le tour de l’Ausangate est fait pour vous.

Tour de l'Ausangate avec Pasión Andina

Tour de l’Ausangate