Une fois encore les lignes de Nasca nous intriguent. Une vidéo circule depuis plusieurs jours racontant la découverte d’un corps momifié dans la région de Nasca qui pourrait être extraterrestre… Cette vidéo montre un corps aux proportions humaines, mais avec un crâne anormalement étiré, sans oreilles ni nez. Le plus impressionnant sont les mains et les pieds qui comptent uniquement 3 doigts. Pour parfaire le portrait, les experts auraient trouvé de la peau grise sous la poudre blanche qui a servi à conserver le corps pendant des centaines d’années.

Momie extraterrestre de NAsca

Le ministère de la Culture du Pérou n’a pas communiqué sur l’évènement dû au manque d’information, aucun nom de laboratoire n’a été donné. La vidéo montre les scientifiques sortant le corps d’une boite en carton, mais n’indique pas où le corps aurait été trouvé. Le gouvernement péruvien soupçonne une supercherie de la part de Jaime Maussan, un ufologue (chercheur d’ovnis) renommé et son équipe.

Depuis la découverte de ces lignes, le parc archéologique intrigue les chercheurs. La civilisation Nasca dessinait sur le sol désertique de la région d’ica, des dessins aux propotions gigantesques. Repérées en 1927 par vols commerciaux qui survolaient le site, c’est Maria Reich qui les a étudié attentivement pendant une grande partie de sa vie. C’est grâce à elle que le site a pu être préservé. Elle a pris soin de répertorier les géoglyphes et de les nettoyer. En essayant de comprendre ces traces, elle en est venue à la déduction que ces symboles étaient destinés aux dieux notamment à celui de l’eau, ressource vitale pour cette population vivant dans un désert.

Géoglyphe du Colibri

Le géoglyphe du Colobri

Selon plusieurs hypothèses, les lignes de Nasca représenteraient un calendrier astronomique. D’autres pensent que c’était le lieu de production du “fil sans fin avec lequel les Nascas tissaient les pagnes mortuaire qui recouvraient leurs momies. Les ufologues, eux, soutiennent que ces lignes servaient de piste d’atterrissage aux extraterrestres. Ce qui a au début appuyé leur thèse est la découverte de squelettes au crâne déformé. On a découvert en étudiant le mode de vie de ces hommes que la noblesse Nasca déformaient le crâne de leurs enfants à l’aide de plaquettes de bois entouré de tissu au niveau de tempes, le crâne grandissait alors déformé affirmant ainsi leur statut social.

Le mystère de ces lignes attire chaque année des centaines de touristes, le meilleur moyen de distinguer ces lignes est évidemment par les airs, chaque jour des dizaines d’avions décollent pour faire découvrir aux touristes les dessins Nascas qui ne cessent de les fasciner et les questionner.

Pasion Andina