Propriété de Julia et José à Huayopata

L’un des reflexes communément partagé lorsque l’on vit dans un endroit touristique est souvent de penser que l’on évolue au sein d’un environnement exploité à 100% où peu voir aucune grande découverte ou nouveauté n’est envisageable.
On se dit que notre terrain de jeu est connu jusque dans ses moindres recoins, que les choses sont cadrées, organisées et tournent depuis des années. On pense alors que si certains sites ont été mis en avant à travers le temps c’est parce qu’ils valaient le détour et donc par translation que les autres n’ont pas d’intérêt ou du moins qu’ils revêtent moins d’importance. On fini alors par suivre des itinéraires et des voies « classiques », à emprunter les mêmes routes, visiter les mêmes sites, proposer les mêmes tours présentant « l’essentiel » et les « immanquables » de notre ville, de notre région, de notre pays …

Puis un jour notre curiosité refait surface. On passe en bus dans ces petits villages sur lesquels nous n’avions jamais posé notre attention, puis on y porte un regard différent. On se questionne sur la vie des gens au cœur de ceux-ci, sur leurs traditions, leurs activités, leur patrimoine, … puis un jour on saute le pas et on décide de se forger un avis par soi-même sur ces zones délaissées, méconnues ou ignorées dans les itinéraires « classiques » et c’est souvent à ce moment précis que surgissent les plus belles rencontres …

C’est ce qui s’est passé pour nous à Huayopata, un petit village situé sur la route reliant Cusco à Hydroelectrica. Pour faire une rapide présentation Cusco – Hydroelectrica c’est LA voie fréquentée par une grande majorité des visiteurs de Cusco souhaitant visiter le Machu Picchu sans avoir à prendre le train, option très couteuse ne rentrant pas forcément dans les budgets de chacun. Un trajet de 7h sans réellement de pause et une route sur laquelle passe chaque jour des centaines de bus.

Après avoir pris quelques informations depuis Cusco et passé quelques coups de fil, c’est sur cet itinéraire direct que nous avons décidé de changer nos habitudes et de faire une pause lors de notre dernier passage dans la région chez Julia et sa famille.
Arrivés à Huayopata, notre hôte nous attendait à la porte de sa propriété en compagnie de son mari Jose. Après avoir fait les présentations et nous avoir montré sa maison, Julia nous accompagne dans nos chambres et nous laisse 15 minutes de repos avant de nous servir un superbe repas concocté par sa famille avec les produits du coin. Difficile de faire meilleur accueil !

Notre hôte à Huayopata

Voyant notre intérêt pour son quotidien et ses activités durant le repas, Julia nous propose d’aller faire un tour dans l’après-midi au cœur de ses plantations.  Durant 3 heures elles nous présentent les vertus des plantes médicinales de son jardin, nous fait gouter des dizaines de fruits dont certains encore totalement inconnus pour nous, … puis pour finir elle nous guide jusqu’à ce qui s’apparente à un trésor pour nous : ses caféiers !

A cette période de l’année, la majorité du café a déjà été récolté mais nous pouvons encore deviner quelques fruits sur certaines branches. Julia nous explique alors l’ensemble du processus de production du café depuis la plante des pousses de cafiers jusqu’à l’arrivée du produit dans nos tasses sur nos tables européennes.
Etant tous passionnés et grands amateurs de café, nous l’écoutons tous avec grande attention, les yeux ébahis.
Alors que ses explications se terminent, Julia lance alors une phrase qui illumine encore plus notre journée : « Maintenant que vous connaissez l’origine du café nous allons passer à la production ».
Est-ce que nous avons bien entendu ?? Nous allons vraiment produire notre propre café ??

Récolte de fruits dans les plantations de Julia

Pas le temps de réfléchir que nous nous retrouvons à dépulper, toaster et moudre  les grains sortis des plantations locales de notre hôte. En moins d’une heure nous obtenons un peu moins d’un kilo de café moulu, prêt à être utilisé. Alors que nous voyons le bout de nos efforts, le fils de Julia nous amène un grand thermos d’eau chaude, une cafetière et plusieurs tasses afin de pouvoir profiter de la production du jour.
Le résultat est incroyable !! Quelle saveur, quel arome et surtout quelle satisfaction de pouvoir gouter un café dont nous avons pu mener l’élaboration de A à Z !!!

Alors que nous venons de terminer nos tasses, Julia nous amène déjà le repas du soir préparé par sa famille. Un grand moment de partage où les blagues et les rires s’enchainent avant de terminer notre journée par une longue partie de cartes. Il est 22h, tout le monde commence à piquer du nez sur la grande table en bois de la terrasse. Il est temps d’aller se reposer après cette journée pleine d’émotions.
Julia nous souhaite bonne nuit et nous donne rendez-vous à 8h le lendemain matin. Elle nous annonce qu’elle nous préparera le petit déjeuner et qu’à la suite de celui-ci un ami à elle vivant à quelques pas de sa propriété nous fera découvrir ses plantations de cacao le lendemain matin. Décidément les découvertes n’arrêtent pas !!

 

Après une bonne nuit de sommeil nous nous levons, motivés à bloc suite aux déclarations de Julia de la veille. A 8h tout le monde est sur le pont ! Après un déjeuner copieux constitué d’avocat, d’œuf, de manioc, de pain, de confiture et bien sûr …. d’un délicieux café nous nous retrouvons pour partir à la découverte des plantations de cacao. Après 20 minutes de marche dans la jungle, nous rencontrons Raul. Machette à la main il nous attend, souriant, à côté d’un cacaotier. Comme la veille, Raul nous explique pendant plus d’une heure l’histoire de sa plantation de cacaotiers. Une longue tradition passée de génération en génération et un héritage que l’on sent fortement ancré dans la vie de sa famille. Comme pour notre découverte du café, nous sommes invités à préparer notre propre chocolat avec les fèves de la parcelle. Après avoir été récoltées, séchées, toastées puis moulues, les fèves nous transformons les fèves en une superbe pâte 100% cacao que nous déposons dans une assiette.
Raul nous amène alors des oranges, des bananes et du sucre afin de la déguster selon nos préférences. Il prépare également une casserole de lait afin que nous puissions profiter d’un petit chocolat chaud en cette fin de matinée.

Fabrication de la pâte 100% cacao à artir du cacao moulu.

Quel moment unique ! Nous voici perdus au milieu des plantations de cacao à manger du chocolat sous toutes ses formes entre amis et accompagnés de producteurs locaux … Nous nous sentons hors du temps et privilégies de pouvoir vivre une expérience telle que celle-ci.
Après une partie du traditionnel jeu du « sapo » nous devons malheureusement laisser nos hôtes pour continuer notre route jusqu’à Aguas Calientes où se trouve notre prochaine étape.
Des étoiles dans les yeux et des souvenirs plein la tête nous remercions mille fois nos hôtes pour tout ce qu’ils nous ont transmis et ce qu’ils ont accepté de partager avec nous.

Souriant comme à leur habitude ils nous souhaitent bon voyage et nous expliquent qu’ils espèrent nous revoir très vite. Pour nous cela ne fait aucun doute … Nous reviendrons dès que possible dans ce petit paradis, hors des sentiers battus mais surtout hors du temps et bien loin des préoccupations du quotidien.
Une bulle d’oxygène sur la route du Machu Picchu … voilà qui devrait plaire à plus d’une des personnes suivant régulièrement les aventures de Pasion Andina !
S’éloigner des routes classiques et s’intéresser aux espaces méconnus ou délaissés à parfois du bon …

Cabosse de cacao avec ses fèves à l’intérieur.