Tour abritant le musée consacré à l'Inca Pachacutec.

Tour abritant le musée consacré à l’Inca Pachacutec.

On a visité pour vous …. La tour de Pachacutec !
En plein cœur de Cusco, impossible de louper cet imposant édifice. Du haut de son promontoire une énorme statue de bronze à l’effigie du plus connu des souverains Inca domine la ville. Inaugurée en 1992 après 14 mois de travaux, la tour élaborée en pierres rustiques et selon le style de construction Inca offre à son sommet une superbe vue sur le centre de Cusco.

Vue depuis la tour de Pachacutec

Vue depuis la tour de Pachacutec

Mais plus qu’un simple mirador, ce gigantesque piédestal cache en son sein un musée insoupçonné s’élevant sur 6 niveaux et dédié à la vie, à l’histoire et aux nombreuses contributions de ce 9ème Inca à l’expansion et au développement croissant du Tawantinsuyo.

Vue depuis la tour de Pachacutec

Vue depuis la tour de Pachacutec

Connu de tous comme Pachacutec, Cusi Yupanqui de son vrai nom était loin d’être prédestiné à devenir ce souverain légendaire et emblématique de l’empire Inca.
Fils de Wiracocha Inca, il avait été désavoué par son père ayant toujours eu pour projet de confier son trône et sa succession à son frère cadet.

Mais comme nous l’évoquions dans notre article d’il y a quelques semaines sur Huchuy Qosqo (http://www.pasionandina.com/blog/huchuy-qosqo-seule-lhistoire-na-pas-de-fin/), l’histoire en décida autrement. En 1432, les Chancas, rivaux du peuple Inca sont aux portes de Cusco et menacent de prendre la ville. Affaibli par le poids des années, Wiracocha décide de fuir plutôt que de défendre la capitale de la civilisation Inca. Partant avec son fils cadet dans l’idée de reformer le cœur du Tawantinsuyo au sein de la Vallée Sacrée et plus particulièrement au sein de la citadelle d’Huchuy Qosqo, il n’imagine pas à l’époque qu’en parallèle de sa fuite se prépare l’un des tournants majeurs de l’histoire Inca.
Averti de la décision de son père, Cusi Yupanqui refuse de son coté de céder à l’ennemi l’emblématique ville de Cusco, « nombril du monde » en quechua.

S’entourant de plusieurs chefs militaires, il réussit, bien qu’en infériorité numérique, à défendre la cité et va même jusqu’à repousser les Chancas jusqu’aux abords du lac Titicaca, initiant ainsi la première grande vague d’expansion de l’empire Inca.

Doté d’un grand talent militaire, son règne (1438-1471) fut marqué par une incroyable extension des frontières du Tawantinsuyo. Ayant conquis le royaume des Chimus au Nord, il étala sa puissance au Sud jusqu’à la Vallée de Nasca ouvrant par la même une véritable ère de conquête que continueraient par la suite ses descendants et réunissant pour la première fois la plupart des royaumes des Andes au sein d’un seul et même Etat.

 

Extension de l'Empire Inca depuis le règne de Pachacutec

Extension de l’Empire Inca depuis le règne de Pachacutec

Plus qu’un grand guerrier, Pachacutec fut également un excellent administrateur et un remarquable gestionnaire dotant l’empire d’une solide et efficace structure administrative.  Ce musée lui étant dédié consacre donc, bien évidemment, différentes salles à ses apports en termes d’organisation sociale, géographique, politique, religieuse ou encore économique du territoire Inca.

Vous pourrez ainsi comprendre plus en détail la signification du « Tawantinsuyo » (empire des quatre régions en quechua) en visualisant cette carte présentant les deux régions hautes (Chinchay Suyu, Qulla Suyu) et deux régions basses (Anti Suyu, Kunti Suyu) de l’empire.

Représentation du Tawantinsuyo ou l'Empire des 4 régions

Représentation du Tawantinsuyo ou l’Empire des 4 régions

Vous prendrez connaissance de l’ensemble du système pensé et initié par Pachacutec et apprendrez que chacune de ces régions était à l’époque supervisée par un « gouverneur » issu de la famille royale et reliées entre elles par un extraordinaire réseau de routes mise en place par l’empereur. Vous découvrirez que chaque suyu était divisé en huammanis (sous-unités administratives), eux-mêmes redivisés en différents groupes d’humains jusqu’à l’entité la plus réduite : l’ayllu (la famille).

Enfin, vous pourrez noter que les cultures en terrasse si caractéristiques des paysages péruviens ainsi que le Sacsayhuman, le Qoricancha ou l’illustre Machu Picchu sont également hérités du règne du 9ème et plus célèbre souverain Inca.

Différentes constructions datant du temps de Pachacutec

Différentes constructions datant du temps de Pachacutec

En résumé et comme vous l’aurez compris, un nombre impressionnant de réalisations et de contributions de Pachacutec que vous pourrez retrouver au sein de cette tour … dédiée à un empereur qui en avait plus d’un dans sa poche.