L’organisation Mondiale du tourisme à proclamé 2017 comme l’année internationale du tourisme durable pour le développement. L’occasion de sensibiliser les secteurs tourisme publics comme privés au développement durable. Pasion Andina prend sa part de responsabilité.

Année du tourisme durable

Année du tourisme durable

Le nombre de touristes dans le monde ne cesse d’augmenter, L’Amérique latine recevait plus de 80 millions de touristes en 2016 et on prévoit une grande augmentation d‘ici 2030! Pour maîtriser ce flux de plus en plus intense, l’OMT souhaite axer cette démarche sur 5 domaines clés :

  1. La croissance économique inclusive et durable.

Le tourisme représente 7% des exportations mondiales, 30% des exportations mondiales de service et 10% du PIB Mondial. Alors il est important que son développement prenne particulièrement en compte les acteurs locaux pour que les retombées du tourisme soient équitablement réparties.

  1. Inclusion sociale, emploi et réduction de la pauvreté

Le tourisme c’est 1 emploi sur 10 dans le monde et la proportion de femmes employeur est plus grande que dans d’autres secteurs. Un domaine primordial pour certains pays dont l’économie repose principalement sur les revenus induits par le tourisme, générateur d’emplois et d’enrichissement et de développement.

  1. Utilisation rationnelle des ressources, protection de l’environnement et changements climatiques

Dans notre société de service où « le client est Roi » tout est mis en place pour que les touristes aient le confort qu’ils souhaitent. Cependant, dans certaines destinations le tourisme puise dans des ressources déjà rares. L’OMT souhaite sensibiliser au sujet de l’environnement et réduire les émissions de CO² au niveau global. C’est en préservant les destinations, leur biodiversité et leur patrimoine que le tourisme pourra perdurer.

  1. Valeurs culturelles, diversité et patrimoine

Sensibiliser à la valeur du patrimoine et promouvoir la diversité culturelle est nécessaire. Le tourisme peut être la source d’une prise de conscience, elle permet de conserver des traditions et les mettre en valeur, de revaloriser un patrimoine oublié et de l’entretenir.

  1. Compréhension mutuelle, paix et sécurité.

Il est nécessaire de faire tomber les barrières entre touristes et locaux pour une plus grande compréhension mutuelle. Faire du tourisme un outil de diplomatie, que les rencontres produisent une plus grande tolérance, qu’il permette une plus grande ouverture sur le monde, un partage de connaissances et de points de vue.

2017 est donc l’année pour communiquer sur ces grandes idées et les appliquer pour développer un tourisme plus consciencieux.

 

Entre eco-tourisme, tourisme solidaire, tourisme responsable, tourisme durable…. comment les différencier?

Tourisme Durable par Atout France

Tourisme Durable par Atout France

ce sont autant de mots qui défendent une même cause. Le développement durable appliqué à n’importe quel domaine se base sur trois piliers : l’économie, l’humain et l’environnement. Selon la sensibilité de chacun, les entreprises se concentrent plus particulièrement sur 1 ou 2 de ces trois axes.

  • Le tourisme solidaire priorise l’aspect social et économique de la durabilité
  • L’écotourisme porte plus d’importance à l’aspect économique et environnemental et s’engage à  reverser une partie des revenues localement et à préserver l’environnement.

Finalement, que l’on emploie un terme ou un autre, tous souhaitent maîtriser leur impact et contribuer localement au développement d’un tourisme juste.

 

Pasion Andina, partenaire d’un Tourisme Responsable

En étant une structure de petite taille, nous privilégions le contact humain et nous choisissons nos prestataires avec attention. Pour chaque voyage organisé, nous reversons 1% du total à un projet de développement local. Pendant de nombreuses années, nous avons soutenus l’association Ateliers populaire des Andes. Créée en 1993 par Silvia et Manu, deux suisses amoureux du Pérou, cette association soutient de femmes élevant leurs enfants seules à Cusco. La crèche, tenue par des volontaires, a accueilli plus de 600 enfants laissant le temps à leur mère d’apprendre l’art du tissage. 300 femmes ont obtenu leur diplôme de couture grâce aux Ateliers Populaires.

Car ce qui fait la richesse d’une destination c’est tout d’abord ses habitants et les civilisations ayant forgé leur territoire, nous proposons des hébergements chez l’habitant pour une expérience unique. Qui mieux qu’un péruvien peut vous expliquer son pays et ses coutumes ..? Nous créons nos itinéraires en partenariat avec nos guides locaux et une fois en guidage, nous initions nos clients à la biodiversité locale et leur enseignons la valeur du patrimoine historique et culturel des sites visités.

rencontres

Le Pérou et la Bolivie ont des ressources inestimables, des paysages incroyables et des coutumes millénaires qui attirent chaque année de plus en plus de visiteurs. Il est donc fondamental de développer un tourisme durable si nous voulons préserver les merveilles culturelles d’Amérique Latine.

Cette année comme les précédentes et celles qui viendront, nous nous engageons à suivre le pas de l’OMT et contribuer à un tourisme meilleur.

 

Un voyage qui vous inspirera : à la rencontre du peuple Quéchua.

 

Vous souhaitez plus d’infos sur le tourisme durable? :http://www.tourism4development2017.org/fr/pourquoi-le-tourisme/