Une semaine c’est peu pour découvrir la Bolivie. J’ai quand même relevé le défi, évidemment, je n’ai pu voir qu’une petite partie du pays mais ça en valait le détour ! Je pars de Cusco à 21h mercredi soir, et m’apprête  à prendre le bus pour 15h de trajet, direction la Bolivie. L’objectif de ce voyage c’est de découvrir le Salar d’Uyuni dont j’ai tant entendu parler.  Au bilan de cette petite semaine, j’ai fait plein de rencontres, vu des paysages somptueux, passé 4 nuits en bus (oui oui vous ne rêvez pas ^^), une nuit chez l’habitant, 1 nuit en hôtel de sel et 1 nuit en auberge…

Après deux nuits dans le bus j’arrive finalement à Uyuni. Le temps de prendre un café, de retrouver Tito, mon guide, puis nous embarquons dans son 4×4. La première étape est le cimetière de trains d’Uyuni, une ancienne ligne ferroviaire permettait le transport de minéraux et de marchandises depuis la Bolivie jusqu’au Chili. Les trains furent abandonnés lors de la privatisation des lignes et des conflits internationaux dont a souffert le pays. Nous faisons ensuite route vers le fameux Salar.

Le temps n’a pas été de la partie, mais cela nous a permis de tester un itinéraire alternatif à la route classique. Les nuages rendent le Salar encore plus impressionnant, de la même manière que lorsque qu’on ne peut distinguer la limite entre le ciel et la mer, nous étions dans une gigantesque bulle blanche. Nous avons fait les inévitables photos en perspective avec notre groupe, le guide regorge d’imagination pour proposer des scénarios!

Salar d'uyuni, perspectiveSalar d'uyuni

Tito, un personnage passionné de sa région et qui sait transmettre son savoir, nous explique les formations géologiques exceptionnelles du coin et partaga sa vision de la Bolivie en nous expliquant combien elle a changé ses dernières années. Le Salar d’uyuni est en permanence chargé d’eau, il suffit de connaitre les bons spots pour se poser près d’une petite étendue d’eau et profiter du reflet du ciel dans l’eau. La neige nous a fait revoir notre itinéraire, nous n’avons pas pu accéder à la “Laguna Colorada” mais le manteau blanc qui recouvrait les cimes donnaient un charme en plus à ces paysages de montagnes.

Nous passons la première nuit à Chuvica dans un hôtel de sel, pour pouvoir voir le lever de soleil sur le Salar puis partons à la découverte de plusieurs lagunes, plus belles les unes que les autres.

Après en avoir pris plein la vue, nous dormons la deuxième nuit à Villa Mar, près des pierres sculptées par le vent. L’envie de grimper sur ces roches nous est irrésistible. Tout en restant prudents, nous grimpons en haut de certaines roches.

Condor de Roche

Condor de Roche

Laguna Odiente

Laguna Odiente

Le troisième jour nous nous arrêtons découvrir quelques paysages singuliers qui ne cessent de nous éblouir par leur beauté. De retour à Uyuni, je me prépare pour la nouvelle nuit de bus qui m’attend pour arriver à 6h à La Paz.

La Paz élue comme l’une des 7 « villes merveilleuses du monde » mérite bien son titre. Cette ville m’a conquise par ses paysages lunaires, des grands monticules de pierre argileux parsèment la ville créant des sculptures impressionnantes. La meilleure façon d’observer toute l’ampleur de Nuestra Señora de la Paz est de prendre le Téléphérique qui vous permettra de prendre de la hauteur. C’est une ville légèrement chaotique par son trafic mais vibrante par ses habitants, ses marchés occupant les rues du centre où les Mamitas vendent des souvenirs ou des plats locaux.

La Paz

La Paz vue du Téléphérique

Après ce bel épisode bolivien, un dernier trajet m’attend avant de revenir à la réalité de Cusco, qui n’est pas mal non plus !

Si vous aussi vous voulez vivre cette expérience unique qu’est la visite de la région bolivienne de Potosí, contactez-nous ! Car aucune photo à 360° ne pourra décrire le sentiment de sérénité que vous aurez quand vous serez au milieu de ces paysages presque irréels. Si vous avez plus de temps, profitez-en pour découvrir les autres facettes de la Bolivie.

Quelques conseils : prévoyez un sac de couchage, il fait froid à cette altitude! Faites le tour des compagnies de bus pour demander les prix, il vaut parfois mieux payer un peu plus et avoir le chauffage pour un long trajet nocturne.

Pour plus d’informations : le Salar d’Uyuni et La Paz